VOCALIM

Des systèmes de production de volaille multiperformants valorisant des matières premières locales

En projet Nouvelle recherche
de Léonie Dusart Publié en septembre, 2016
Disposer de nouvelles références pour un approvisionnement local et durable en matières premières utilisées pour l’alimentation de

L'essentiel

  • Contexte

Si le soja a un profil nutritionnel bien adapté aux besoins des volailles expliquant son utilisation importante, il suscite néanmoins différentes questions d’ordre économique, environnemental et social : volatilité des prix et dépendance protéique à l’importation, déforestation des zones de production de soja, demande pour des produits non génétiquement modifiés et locaux. L’amélioration de l’autonomie protéique des filières avicoles françaises et la valorisation d’une image de « produit local » apparaissent ainsi comme un challenge important pour les années à venir.

  • Enjeux pour l’ITAVI

Participer à la création de connaissances sur de nouvelles matières premières et/ou de nouveaux traitements technologiques.

Développer les méthodes et les outils pour évaluer les matières premières sur de nombreux critères et face aux enjeux de la durabilité. Identifier des scénarios d’approvisionnement local. Les évaluer en termes de durabilité et de faisabilité en tenant compte des freins et des opportunités à leur mise en place.

Améliorer les connaissances sur la valorisation de formules complexes (diversifiées) et notamment par des animaux plus adaptés (sélection).

  • Objectifs de l’étude

L’objectif du projet est de promouvoir des systèmes d’élevage avicoles autonomes au niveau national en Matières Premières Riches en Protéines.

  • Méthodologie
  1. Construire une grille de caractérisation multicritère des matières premières.
  1. Evaluer les matières premières de l’alimentation animale ainsi que des matières premières potentiellement intéressantes.
  2. Mettre au point et évaluer de nouveaux traitements technologiques.
  3. Compléter la caractérisation de certaines matières premières (essais de digestibilité).
  4. Evaluer la variabilité d’efficacité digestive entre des lignées grand-parentales pour identifier des nouveaux critères de sélection d’animaux valorisant mieux les formules complexes.
  5. Proposer et évaluer des scénarios d’approvisionnement local.
  6. Tester la faisabilité des scénarios les plus pertinents (élevage en station expérimentale).

Résultats/Conclusion

En cours

Financés par

Repères

Avec en moyenne 22% de tourteau de soja dans les formules, les aliments pour volailles sont dépendants des importations essentiellement en provenance d’Amérique du Sud. Les questions qui se posent sont alors d’ordre 1) économique, avec une volatilité des prix importante liée à une demande mondiale croissante ces dernières années, 2) environnemental, avec une culture de soja souvent liée à la déforestation et 3) social, avec environ trois quarts des graines issues de plantes génétiquement modifiées et une demande d’approvisionnement local.

Nos Partenaires