Publié le 1 avr. 2007

Téléchargements

Télécharger l'article

L'essentiel

Cette étude avait pour objet de définir le besoin en protéines pour la croissance de la canette mulard en phase de démarrage (0-3 semaines). Cinq lots comportant chacun 6 parquets de 25 canettes ont été constitués à l’âge de1 jour correspondant à des taux croissants en protéines dans l’aliment: 15,4;18,6; 20,5; 21,8 et 25,3%. Les 5 régimes étaient iso énergétiques(2900kcal EM/kg d’aliment) et les ratios des principaux acides aminés par rapport à la lysine et de la lysine par rapport à la teneur en protéines étaient maintenus constants. Après l’âge de 3 semaines, tous les animaux ont reçu le même aliment croissance (3-7 semaines, 2900 kcal EM/kg d’aliment et16,9% PB) et le même aliment finition (7-10 semaines, 2900 kcal EM/kg d’aliment et 15,1% PB). En ajustant par plusieurs modèles statistiques l'évolution des poids vifs moyens par parquet mesurés à 3 semaines en fonction de la teneur en protéines du régime, nos résultats montrent qu’un taux de 23,2% assurerait une croissance optimale des animaux. Pour l’indice de consommation de cette période, il y a peu de différence entre les lots à20,5, 21,8 et 25,3% de protéines brutes. Par contre, la teneur en azote des rejets s’accroît de façon linéaire avec la teneur en protéines du régime. A l’âge de 10 semaines, le taux protéique de l’aliment démarrage n’a plus d'effet significatif sur le poids vif alors que le poids du muscle pectoral avec ou sans peau est significativement plus faible pour le lot ayant reçu l’aliment à 15,4% PB. Pour la période de croissance, le lot ayant reçu l’aliment à25,3% PB a un indice de consommation significativement plus élevé que celui des autres lots et pour la période de finition, le lot ayant reçu l’aliment à 15,4% PB présente l’indice de consommation le plus faible.