Valoriser les matières premières locales chez le poulet de chair

Nouvelle recherche
de E. PAMPOUILLE + Auteurs Publié en septembre, 2019

I. BOUVAREL, B. MEDA, E. RECOULES, L. DUSART

Valorisation des matières premières locales : pour des productions avicoles durables et autonomes en protéines
Plaquette de 4 pages

L'essentiel

Avec environ 60% de protéines apportées par des matières premières importées, l’alimentation des volailles françaises soulève des questions autour de l’autonomie protéique. En effet, l’utilisation de matières premières riches en protéines locales reste limitée à cause d’une forte concurrence du soja importé, de volailles non adaptées à la valorisation d’aliments plus diversifiés ainsi qu’à une production nationale de soja et de protéagineux qui reste faible. Dans ce contexte, le projet VOCALIM en cours (2016-2019) met en œuvre une démarche transversale et interdisciplinaire dans le but de promouvoir des systèmes d’élevage avicoles autonomes au niveau national en Matières Premières Riches en Protéines par :

  • la caractérisation des matières premières riches en protéines et innovantes et l’étude de la variabilité individuelle en termes d’efficacité digestive pour améliorer la connaissance des matières premières et des animaux ;
  • la compréhension des attentes et des perceptions des consommateurs vis à vis de l’alimentation des poulets et celles des acteurs de la filière vis-à-vis de l’autonomie protéique
  •  la proposition et l’évaluation de scénarios d’autonomie protéique.

Les informations acquises tout au long du projet pourront être intégrées dans les matrices de formulation, servir à intégrer de nouveaux caractères dans les schémas de sélection et aider aux démarches de progrès associant amont et aval.

Financés par
Nos Partenaires
Logo INRA

A lire aussi

Vidéo : Alimentation des poulets de chair : Quelles protéines pour relever les enjeux à venir ?