Rapport d'activité 2020

Nouvelle recherche
de Itavi et coll. Publié en juin, 2021
2020 une année pas comme les autres...
Plaquette de 50 pages

L'essentiel

EDITO

L’année 2020 est une page que nous souhaiterions tourner rapidement. Et pourtant, elle aura marqué un tournant dans l’organisation du travail, la gestion des équipes, la conception des réunions et des déplacements. Elle nous a appris à travailler différemment et à mesurer l’importance des rapports humains en présentiel.

Cette année marquée par deux périodes de confinement nous a aussi rappelé que les travaux de l’ITAVI sont menés sur le terrain, au contact des éleveurs et des acteurs des filières qui restent la raison d’être des activités de l’ITAVI.

Dans ce contexte, les équipes ont été formidables. Elles se sont adaptées rapidement au travail à distance et les travaux ont pu être menés quasi normalement, à l’exception de quelques expérimentations lors du premier confinement. Un mix télétravail/travail en présentiel sera maintenu à l’issue des confinements et restrictions pour les équipes de l’ITAVI a n de mieux répondre aux équilibres entre vie privée et vie professionnelle.

Cette crise nous a aussi permis de repenser nos modes de communication. Peu à peu, les traditionnelles sessions régionales ont été remplacées par des webinaires thématiques permettant de maintenir la diffusion des travaux auprès d’un public plus large, la chaîne Youtube a été alimentée par de nombreuses vidéos pédagogiques et nos actualités ont été largement relayées sur LinkedIn.

Malgré les contraintes, la stratégie insufflée depuis plusieurs années s’est poursuivie en 2020. La participation à des projets européens s’est amplifiée et l’ITAVI a même pris le lead d’un réseau européen qui vise à échanger autour de la biosécurité. L’année a aussi été marquée par le développement de la prestation privée. Parallèlement, le taux de succès aux appels à projets s’élève à 64 %, taux supérieur à la pression de sélection des appels à projet.

L’année 2021 sera une année de transition puisque l’ITAVI, comme tous ses homologues, va devoir redéfinir son programme pour les 7 ans à venir. Cette échéance sera l’occasion de consulter les professionnels et de redéfinir une stratégie au plus près de leurs attentes.

Jean-Michel SCHAEFFER,

président de l’ITAVI