Comparaison de deux modes de conduite d’élevage des canards mulards : plein air vs. semi plein air

Nouvelle recherche
de F. LAVIGNE + Auteurs Publié en mars, 2017

F. LAVIGNE, M. BIJJA, M. BOUILLIER-OUDOT, J.-P. DUBOIS, J. ARROYO

Article de 5

L'essentiel

Afin de réduire les coûts alimentaires et d’optimiser les performances technico-économiques en élevage de canards mulards, nous avons comparé les pratiques d’élevage classiques où majoritairement les animaux sont conduits en plein air, avec les pratiques en semi plein air mettant à disposition un bâtiment pour toute la durée de vie des animaux avec un accès au parcours durant la journée. Pour cela, 1600 canetons mulards entre 28 et l’âge de mise en gavage, ont été divisés en 2 groupes (4 répétitions par groupe) différant dans le mode d’élevage : animaux fermés la nuit dans le bâtiment (groupe SPA) vs. animaux n’ont plus accès au bâtiment (groupe PA). Cet essai a été conduit en saison estivale et hivernale. En été, dès l’âge de 57 jours et jusqu’à 84 jours, les canards du groupe PA étaient moins lourds (P < 0,01) que ceux du groupe SPA (-1%, -3% et -8% respectivement à l’âge de 57, 72 et 84 jours). Entre 0 et 84 jours, quel que soit le groupe, la consommation totale d’aliment était équivalente (17 kg, P > 0,05). Avec des poids vifs supérieurs pour une consommation similaire, l’indice de consommation (IC) était amélioré pour les canards du groupe SPA comparé à ceux du groupe PA (3,70 vs. 4,23, P < 0,05). En hiver, dès l’âge de 53 jours et jusqu’à l’âge de mise en gavage (76 jours), les canards du groupe PA étaient moins lourds (P < 0,001) que ceux du groupe SPA (-12% et -6% respectivement à 57 et 76 jours). Entre 0 et 76 jours, les canards du groupe SPA ont consommé moins d’aliment (-6%, P < 0,001) que ceux du groupe PA. Ceci s’est traduit par une amélioration significative de l’IC dans le groupe SPA (3,74 vs. 4,23 ; P < 0,001). Que ce soit en été ou en hiver, l’utilisation de paille était beaucoup plus élevée (respectivement +240% et +217%, P < 0,001) pour les animaux du groupe SPA que ceux du groupe PA. En conclusion, quelle que soit la saison, les canards élevés en semi plein air valorisent mieux l’aliment que les canards élevés en plein air. Cependant l’élevage en semi plein air nécessite davantage de litière et par conséquent augmente la quantité de fumier produite._x000D_