Améliorer la gestion de l’ambiance des bâtiments d’élevage des poulets de chair

Intégrer la concentration en CO2 dans la régulation de la ventilation du bâtiment

Nouvelle recherche
de P. CREACH + Auteurs Publié en octobre, 2017

P. CREACH, N. ROUSSET, G. AMAND

Le CO2, un bon indicateur du renouvellement d’air dans les bâtiments d’élevage
Plaquette de 2 pages

L'essentiel

Contexte

Un constat sur le terrain : la concentration en CO2 dans les bâtiments d’élevage de poulets de chair peut parfois être importante, et ce notamment durant les 10 premiers jours d’élevage où les besoins en chaleur des animaux sont plus importants. Les facteurs pouvant influencer cette concentration en CO2 sont :

  • Les conditions météorologiques : faibles températures, forte humidité
  • Les équipements du bâtiment d’élevage : appareils de chauffage avec une combustion à l’intérieur du bâtiment, absence d’échangeur récupérateur de chaleur
  • L’isolation thermique du bâtiment insuffisante ou vieillissante
  • les pratiques d’élevage : ventilation minimisée pour réduire les pertes de chaleur et donc maîtriser le coût du chauffage tout en maintenant une température se rapprochant des besoins des jeunes animaux, le type d’animaux élevés (densité, croissance)

Enjeux pour l’ITAVI

Accompagner les éleveurs pour l’application de la réglementation sur le bien-être et la santé des poulets de chair, en tenant compte des facteurs zootechniques (besoins des animaux), économiques (coût du chauffage) et environnementaux (rejets de gaz à effet de serre).

L’étude a pour objectif

D’optimiser le renouvellement d’air des bâtiments d’élevage de poulets de chair en intégrant la concentration en CO2 dans les consignes de régulations existantes

  • En 2017 :
  1. Identification des capteurs de concentration en CO2 et mise au point d’une méthode de mesurage des concentrations de CO2 en bâtiment avicole.
  2. Mise au point d’outils pour la prise en compte du CO2 dans le processus de gestion de l’ambiance
  • En 2017 et 2018 :
  1. Adaptation des boîtiers de régulation de l’ambiance en bâtiment avicole par les équipementiers
  2. Mise au point d’un outil d’aide à la décision pour les éleveurs

L’étude est en cours, les livrables attendus sont :

Une liste de capteurs CO2 et O2 fiables, positionnement du capteur CO2 dans le bâtiment, le nombre de sondes à utiliser, plus d’informations sur la relation O2/CO2, la cinétique du CO2

Deux documents techniques : 

  1. Calculateur Excel ou 4 pages pour aider à l’adaptation du boîtier pour les équipementiers
  2. Une aide à la décision pour l’éleveur pour le choix de programmation en fonction de différents paramètres
Financés par

Repères

LES REPERES :

Le dioxyde de carbone (CO2) et un gaz inodore et à effet de serre. Sa présence dans l’air en de trop fortes concentrations peut avoir des conséquences pour la santé des hommes et des animaux.

La réglementation européenne (directive 2007/43) sur le bien-être des poulets de chair fixe une limite à ne pas dépasser pour la concentration en CO2 à l’intérieur des bâtiments : inférieure ou égale à 3000 ppm

Nos Partenaires
Logo de l'ANSES