Gestion de la ventilation et du chauffage en élevage cunicole

Nouvelle recherche
de ITAVI et Coll Publié en mars, 2018
La maitrise de l’ambiance : un des principaux leviers de progrès de la gestion sanitaire de l’élevage cunicole
Plaquette de 8 pages

L'essentiel

Maitriser la ventilation et le chauffage, c’est offrir aux lapins les conditions thermiques et la qualité de l’air optimales, quelles que soient les conditions climatiques extérieures, afin qu’ils expriment au mieux leur potentiel de production, en étant en bonne santé.

Une mauvaise gestion de ces paramètres d’ambiance peut conduire à l’apparition de troubles respiratoires (coryza, pasteurellose,..), dont les conséquences sont non négligeables (baisse de production, usage d’antibiotiques, mortalité). En effet, le lapin respire uniquement par le nez ce qui explique que toute atteinte des voies respiratoires supérieures impacte directement l'intégrité de l'animal, voire sa survie

Cette plaquette à destination des techniciens d’élevage et des éleveurs rappelle les recommandations (en termes de température, hygrométrie, ventilation et gaz), les notions de base, les critères d’intérêt, les points de vigilance et les méthodes/outils de diagnostic de ventilation.

Financés par

Repères

Les paramètres qui conditionnent le confort thermique ressenti par le lapin sont la température ambiante corrigée par l’hygrométrie et la vitesse d’air au niveau des animaux.

  • La qualité de l’air dépend de la concentration en :
  • ammoniac (NH3) produit par les déjection, lors de la décomposition de l’acide urique,
  • dioxyde de carbone (CO2) produit par les animaux et le chauffage en cas de combustion directemonoxyde de carbone (CO), directement lié aux systèmes de chauffage des bâtiments.

La ventilation du bâtiment a pour objectif essentiel de conserver une ambiance saine en évacuant les gaz nocifs (Ammoniac, CO2, …), l’excès d’humidité et/ou de chaleur produits par les animaux

Nos Partenaires